0

La femme et le Pantin de Pierre Louÿs, Roman Espagnol.

Posted by Eddy on 27 mai 2015 in Auteur sur kindle |

La femme et le Pantin de Pierre Louÿs, Roman Espagnol.

 

Découvrez une histoire magnifique d’une belle manipulation des sens, présentée par

Pierre Louÿs, La Femme et le Pantin, vous serez ravi je l’espère…

Pierre-Louys-La Femme-et-le-Pantin

Pierre-Louys-La Femme-et-le-Pantin

Il ne se souvenait pas d’avoir eu depuis longtemps une matinée aussi heureuse.

Il étira ses bras, qui se tendirent avec force.

Puis il les serra contre sa poitrine, comme s’il voulait se donner l’illusion de l’étreinte attendue.

«Comme la vie est facile ! répéta-t-il en souriant.

Hier, à cette heure-ci, j’étais seul, sans but, sans pensée.

Il a suffi d’une promenade, et ce matin me voici deux.

Téléchargez ICI votre PDF du livre :
La femme et le Pantin de Pierre Louÿs, Roman Espagnol.

Qui doncnous fait croire aux refus, aux dédains ou même à l’attente ?

Nous demandons et les femmes se donnent.

Pourquoi en serait-il autrement ?»

«Ah! Monsieur ! dit-il, prenez garde aux femmes !

Je ne vous dirai pas de les fuir, car j’ai usé ma vie avec elles, et si ma vie était à refaire, les heures que j’ai passées ainsi sont parmi celles que je voudrais revivre.

Mais gardez-vous, gardez-vous d’elles !»

-Mais qui est-elle ?

-Comment ?

Vous ne la connaissez pas ?

La femme et le Pantin de Pierre Louÿs,
Roman Espagnol.

-Je l’ai rencontrée hier pour la première fois ; je ne l’ai même pas entendue parler.

-Alors, il est encore temps !

-C’est une fille ?

-Non, non.

Elle est même, en somme, honnête femme.

Elle n’a pas eu plus de quatre ou cinq amants.

À l’époque où nous vivons, c’est une chasteté.

-Et…

Téléchargez ICI votre PDF du livre :
La femme et le Pantin de Pierre Louÿs, Roman Espagnol.

Je la vois délicate ou ardente, les yeux spirituels ou baignés de langueur, frappant du talon les planches de la scène, ou faisant crépiter ses doigts à l’extrémité du geste, comme pour donner le cri de la vie à chacun de ses bras onduleux.

Je la vois : elle sortait de scène dans un état d’excitation et de lassitude qui la faisait encore plus belle.

Son visage empourpré était couvert de sueur, mais ses yeux brillants, ses lèvres tremblantes, sa jeune poitrine agitée, tout donnait à son buste une expression d’exubérance et de jeunesse vivace : elle était resplendissante.

Mes doigts s’ouvraient et se refermaient comme pour étrangler un cou.

Une lutte épuisante se livrait en moi entre ma colère et ma volonté.

Ah ! C’est bien le signe suprême de la toute-puissance féminine, que cette immunité dont nous les cuirassons.

La femme et le Pantin de Pierre Louÿs, Roman Espagnol.

Une femme vous insulte à la face, elle vous outrage : saluez.

Elle vous frappe : protégez-vous, mais évitez qu’elle se blesse.

Elle vous ruine : laissez-la faire.

Elle vous trompe : n’en révélez rien, de peur de la compromettre.

Elle brise votre vie : tuez-vous s’il vous plaît !

-Mais que jamais, par votre faute, la plus fugitive souffrance ne vienne endolorir la peau de ces êtres exquis et féroces pour qui la volupté du mal surpasse presque celle de la chair.

Les Orientaux ne les ménagent pas comme nous, eux qui sont les grands voluptueux.

Ils leur ont coupé les griffes afin que leurs yeux fussent plus doux.

Ils maîtrisent leur malveillance pour mieux déchaîner leur sensualité.

Téléchargez ICI votre PDF du livre :
La femme et le Pantin de Pierre Louÿs, Roman Espagnol.

Je les admire.

Mais, pour moi, Concha demeurait invulnérable.

Elle avait repris sa voix railleuse et son sourire particulier ; mais je ne me sentais plus inquiet.

Un proverbe espagnol nous dit :

«La femme, comme la chatte, est à qui la soigne.»

Je la soignais si bien, et j’étais si heureux qu’elle se laissât faire !

Elle se rapprocha, toujours sur les genoux, et murmura :

«Pardon, Mateo ! Pardon ! Je t’aime aussi…»

Pour la première fois, elle était sincère.

Mais moi, je ne la croyais plus.

Elle poursuivit :

La femme et le Pantin de Pierre Louÿs, Roman Espagnol.

«Que tu m’as bien battue, mon cœur !

Que c’était doux !

Que c’était bon !…

Pardon pour tout ce que je t’ai fait !

Bientôt, il ne lui suffit plus de me rapporter les preuves de ses infidélités.

Elle voulut renouveler la scène de la grille, et cette fois sans aucune feinte.

Oui !

Téléchargez ICI votre PDF du livre :
La femme et le Pantin de Pierre Louÿs, Roman Espagnol.

Elle machina, contre elle-même, une surprise en flagrant délit !

Ce fut un matin.

Je m’éveillai tard : je ne la vis pas à mon côté.

Une lettre était sur la table et me disait en quelques lignes :

«Mateo qui ne m’aimes plus !

Je me suis levée pendant ton sommeil et j’ai été retrouver mon amant, hôtel X…, chambre 6 ; tu peux me tuer là si tu veux, la serrure restera ouverte.

Je prolongerai ma nuit d’amour jusqu’à la fin de la matinée.

Viens donc !

J’aurai peut-être la chance que tu me voies pendant une étreinte,

«Je t’adore.

«CONCHA.»

J’y allai.

Quelle heure que celle-là, mon Dieu !

Un duel suivit.

Ce fut un scandale public.

On a pu vous en parler…

Et quand je pense que tout ceci était «pour m’attacher» !

Jusqu’où l’imagination des femmes peut-elle les aveugler sur l’amour viril !

La femme et le Pantin de Pierre Louÿs, Roman Espagnol.

Téléchargez ICI votre PDF du livre :
La femme et le Pantin de Pierre Louÿs, Roman Espagnol.

vous aimerez aussi:

    Recevez mes articles par e-mail :

    Étiquettes : , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Les liens des commentaires peuvent être libérés des nofollow.

Copyright © 2012-2017 Auteur-editeur-sur-kindle.
.

Mentions légales Réalisation 123 Web | contenu rédactionnel géré par le client